Programme de la formation pour manager à distance des télétravailleurs

Le programme porte essentiellement sur les problématiques liées au management à distance. Le programme peut être personnalisé en fonction de vos souhaits.

PRÉSENTATION ET CONTEXTE DU TÉLÉTRAVAIL

  • Définition du télétravail
  • Technologies
  • Evolutions sociologiques

RAPPEL DU CADRE JURIDIQUE

  • Accord National Interprofessionnel
  • Code du travail
  • Principes (double volontariat, réversibilité, …)

L’ORGANISATION DU TÉLÉTRAVAILLEUR

  • Préparer sa journée de télétravail
  • Réserver un espace calme au domicile
  • Gérer son entourage
  • Planifier sa journée,

LES ENJEUX DU MANAGEMENT À DISTANCE

  • Ce savoir-faire va devenir une compétence indispensable pour un manager
  • Cela suppose des qualités nouvelles

LES DIFFÉRENCES ENTRE LE MANAGEMENT À DISTANCE ET LE MANAGEMENT CLASSIQUE

  • Médias à utiliser systématiquement pour communiquer
  • Confiance à cultiver
  • Renforcer les messages positifs
  • Transférer des informations informelles
  • Contrôler sans froisser
  • Mesurer pour évaluer
  • Gérer par objectifs en permanence

LES BONNES PRATIQUES DU MANAGER

  • Faire : Informer, former, aider, encourager, dépanner, être disponible, coordonner, être le chef d’orchestre d’une équipe étendue
  • Ne pas faire : utiliser le mauvais média pour un message donné, négliger le télétravailleur, négliger les salariés classiques, ne pas se rendre disponible, ne pas valoriser, ne pas faire de retour, ne pas fixer de règles de conduite.

LA PLACE DU TÉLÉTRAVAILLEUR DANS L’ÉQUIPE

  • Le télétravailleur appartient à une équipe composée de salariés travaillant sur site, d’autres télétravailleurs, et d’un manager.
  • Il interagit avec l’entreprise et les tiers (clients, fournisseurs,…).
  • La coordination optimale de ce groupe est la responsabilité essentielle du manager.

LE SUIVI DU TÉLÉTRAVAILLEUR

  • Le télétravailleur doit être suivi dans son travail à distance afin de garantir une prestation de qualité aux clients, un respect des procédures de l’entreprise, un volume de travail suffisant.
  • Tout cela repose sur la confiance et la formation des télétravailleurs, qui deviennent des ambassadeurs autonomes de l’entreprise auprès des clients et des prestataires.
  • Pour cela le manager doit disposer d’outils pour évaluer qualitativement et quantitativement le travail fourni. Il doit les utiliser systématiquement, et si ce n’était pas déjà le cas, les utiliser également pour évaluer le travail des salariés classiques.
  • Il doit également communiquer par écrit son évaluation à ses collaborateurs, évaluation qui sera la plupart du temps positive. Ces messages positifs renforceront le plaisir de travailler et le goût de la belle ouvrage des collaborateurs.
  • Le management à distance entraine une formalisation des procédures et des méthodes ce qui améliore la qualité du management et la compétence professionnelle du manager.

L’ÉVALUATION SUR LE LONG TERME DES COLLABORATEURS EN TÉLÉTRAVAIL

  • La loi rappelle que le télétravailleur est un salarié comme un autre et qu’il a droit aux mêmes traitements, évaluations, progressions que les autres salariés de l’entreprise.
  • Toutefois, il est important de prévoir un suivi spécifique des télétravailleurs, notamment en termes psychologiques, pour qu’ils se sentent toujours solidaires de l’entreprise et bien dans leur tête.
  • Par ailleurs, il convient de prévoir une forme de plan de carrière pour les télétravailleurs, sous forme d’évolution vers des postes de managers ce qui suppose qu’assez rapidement apparaissent dans l’entreprise des postes de managers en télétravail.
  • Si ce virage n’est pas pris, le statut de télétravailleur sera considérée comme entraînant une stagnation professionnelle. Ce sentiment serait néfaste à la motivation et à l’engagement des télétravailleurs.